« De sas en sas » : Rachida Brakni entre les murs

de-sas-en-sas

CINÉMA & PSYCHANALYSE – Puissant et réaliste, DE SAS EN SAS, premier long métrage de Rachida Brakni, suit un groupe de visiteuses de prison lors d’une journée caniculaire et banalement cauchemardesque. En salles le 22 février. Par Daniel Charlemaine, psychologue C’est une première pour Rachida Brakni de passer derrière la caméra. Son propos est de […]

Ihab Radwan & Michel Godard: parlez-nous d’amour

Web_Tess_Doux-desirs_3

A quoi ressemble un premier regard ? Un coup de foudre ? Une main qui en effleure une autre ? Aux chaudes vibrations de Doux Désirs, superbe album d’Ihab Radwan et Michel Godard dont ils dévoilaient hier, pour la première fois, quelques morceaux à l’Odéon de Tremblay. Sur scène également, la complicité des deux virtuoses réjouit. Armés d’un […]

« Nos plumes » : diversité des écrivains

nosplumes_djaidani2

CINÉMA & PSYCHANALYSE – Comment l’écriture prend-elle corps ? Dans un documentaire passionnant, Keira Maameri capture les mots et les gestes de cinq auteurs grandis en banlieue et trop souvent réduits à cette origine géographique. Par Daniel Charlemaine, psychologue Une fois n’est pas coutume, je souhaite prêter attention à un film qui n’a connu pour l’instant […]

« Nouvelles femmes de cinéma »: Rebecca Daly au Festival des Arcs

web_les-arcs_rebecca-daly

Elle qui ne « venait pas du sérail » s’est d’abord imaginée actrice avant de ressentir une passion dévorante pour la réalisation. Résultat : un premier long métrage THE OTHER SIDE OF SLEEP pas du tout autobiographique (fait rare chez les « débutants »), tourné dans la campagne irlandaise et présenté à la Quinzaine des Réalisateur. Une ado somnambule y […]

Andrzej Chyra au Festival des Arcs

web_les-arcs_chyra

On l’a récemment vu dans 11 MINUTES, de Jerzy Skolimowski et dans AIME ET FAIS CE QUE TU VEUX, de Małgorzata Szumowska, lui qui avait lancé sa carrière avec le DECALOGUE (IV) de Krzysztof Kieślowski. Andrzej Chyra, l’un des visages les plus respectés du cinéma polonais, présentait au festival des Arcs THE LAST FAMILY, portrait […]

« Nouvelles femmes de cinéma »: Alanté Kavaité au Festival des Arcs

web_les-arcs_alante-kavaite

Alanté Kavaité est aussi gracieuse que SUMMER, son dernier long métrage, qui observait l’émancipation d’une jeune fille devenue femme pour s’envoler, littéralement, vers la liberté. Mais le regard doux dévoile assez vite une volonté de fer chez cette Parisienne originaire de Vilnius, qui confie : « les arts plastiques et le lituanien sont mes langues maternelles, le […]

Bertrand Bonello au Festival des Arcs

web_les-arcs_bonello

Depuis 1998 et son QUELQUE CHOSE D’ORGANIQUE (avec Romane Borhinger & Laurent Lucas), Bertrand Bonello n’a jamais dévié de sa route, celle d’un créateur de formes cinématographiques, sans cesse renouvelées. Son cinéma est fort, déroutant, sans forcément chercher à être aimable. Un peu comme l’homme, qui prend le temps de faire connaissance avant de se […]

« Go Home » : penser l’exil

gohome_3

CINÉMA & PSYCHANALYSE — Dans le très beau GO HOME de Jihane Chouaib, Golshifteh Farahani incarne une jeune libanaise en quête de souvenirs impossibles, dans son pays natal quitté pendant la guerre civile. Par Daniel Charlemaine, psychologue Go home, c’est d’abord une magnifique actrice d’origine iranienne, Golshifteh Farahani, qui porte ce film. Nada, la jeune […]

Dossier Jessica Jones #1 : la violence au cœur du discours

Marvel's Jessica Jones

[Opinions] Analyse en trois temps de la série Jessica Jones (Netflix), qui offre au petit écran l’un de ses personnages féminins les plus mémorables. Premier volet: le traitement de la violence. Par Nicole Bastin, auteure & chroniqueuse séries Pour cause de planning encombré, la production de la 2ème saison de Jessica Jones, série Marvel diffusée […]

« Ma vie de courgette », de Claude Barras: joyau du cinéma d’animation

web_courgette_tess-mag

C’est l’histoire d’un orphelin baptisé Courgette, qui se demande si sa maman ne serait pas morte par sa faute. Après ce départ à faire pleurer dans les chaumières, le scénario prend des virages inhabituels: ici, le foyer n’est pas le lieu où l’on déprime, où l’on est abusé, mais celui où l’on reprend goût à […]