coco

Une super mamie (vraie) héroïne du nouveau Pixar

CRITIQUE EXPRESSE //

 

Si le héros du dernier Pixar est un garçon, l’affiche porte en grandes lettres le nom de Coco, le prénom de l’arrière-grand-mère du petit héros.

Et c’est l’amour d’un père pour sa fille, bien des générations plus tôt, qui apporte le ressort dramatique de cette histoire de petit garçon fou de musique brimé dans sa passion par sa grand-mère, porteuse d’un héritage familial dans lequel subsiste quelques zones d’ombres.

Les colères de la mamie effraieront davantage les jeunes spectateurs (elle casse quand même une guitare…) que les pérégrinations de Miguel dans le Royaume des morts.

Un très beau film d’animation qui aborde des sujets délicats (la mort, la jalousie, la sénilité mais aussi l’amour, le pardon) dans une ambiance musicale et une palette de saveurs qui doivent tout aux vivaces traditions mexicaines.

Candice Moors

COCO, de   Lee Unkrich &   Adrian Molina (en salles le 29 novembre)

 

Comments are closed.