web_leyla_mccalla_1

Leyla McCalla, un ange surgi du bayou

Jeune et jolie dans ses robes fleuries, avec son époux canadien barbu, Leyla McCalla aurait pu n’être qu’un charmant épiphénomène musical. Mais en passant de New York à New Orleans, la talentueuse artiste n’a pas seulement trouvé l’amour, elle a trouvé sa voie. Son épicentre. Sous leurs airs de ritournelles ou de berceuses, sous leur douceur apparente, ses chansons qu’elle accompagne au violoncelle, à la guitare et au banjo, hurlent de rage contre un monde qui n’en finit plus de dérailler. Mais il faut passer par la tempête pour ensuite apprécier le calme. A quatre reprises cette semaine, dans la salle cosy du Duc des Lombards la demoiselle et ses musiciens – Daniel Tremblay & La Bria Bonet – ont envoûté leur public. Ils reviendront en France dès novembre.

Texte & photos: Pamela Pianezza

web_leyla_mccalla_30

Comments are closed.