giancarlo-de-cataldo_by_pamela-pianezza

« Suburra »: Giancarlo De Cataldo au cœur de la Rome corrompue

Magistrat à la cour d’appel de Rome, gentleman francophile, Giancarlo De Cataldo est également l’un des meilleurs auteurs de noir à l’italienne. C’est à cinéphile de toujours, fin connaisseur du poliziottesco (le néo-polar italien), que l’on doit le grand ROMANZO CRIMINALE (2002), adapté au cinéma par Michele Placido. SUBURRA*, écrit en collaboration avec le journaliste d’investigation Carlo Bonini et publié aux éditions Métailié, nous plonge dans un Rome débauché, sulfureux et terriblement mafieux, bien loin du guide touristique. Si nombre d’auteurs de sa génération lorgnent vers le passé avec nostalgie, De Cataldo fait savamment écho à l’actualité d’un pays aussi sublime que nécrosé par la corruption. Et dire qu’on lui a autrefois reproché « d’écrire comme un scénariste »… SUBURRA est un roman épique captivant.

Texte & photo: Pamela Pianezza

 

Comments are closed.