Tom a la ferme Xavier Dolan

Tom à la ferme : Gay des villes, Gay des champs

Xavier Dolan, 24 ans, confirme son statut d’enfant prodige du cinéma québécois avec un thriller cauchemardesque sur le deuil amoureux.
Pamela Pianezza
Photos : © Clara Palardy

Tom à la fermeTom, un jeune publicitaire de Montréal (interprété par Xavier Dolan lui-même), débarque au fin fond de la campagne québecoise le temps, pense-t-il, d’enterrer un ami, dont on comprendra rapidement qu’il s’agissait en vérité de son petit ami. La famille en revanche, ne sait rien ou prétend ne rien savoir, sur les amours du disparu. Agathe, la mère (Lise Roy), guette sans arrêt l’arrivée aux obsèques d’une petite amie inexistante tandis que Francis, le frère, boule de muscles rompue aux travaux de la ferme (impressionnant Pierre-Yves Cardinal), colle Tom d’un peu trop près pour le menacer sans cesse d’exterminer sa petite tête blonde et branchée.

« Avant d’apprendre à aimer, les homosexuels apprennent à mentir », écrit l’auteur québécois Michel Marc Bouchard, dont Dolan a adapté la pièce. Constat que retranscrit Dolan de la plus cruelle des manières, en chorégraphiant la valse sensuelle et féroce dans laquelle Tom et Francis se lancent et se prennent les pieds, tout au long du récit.

 

Tom à la ferme : Photo Pierre-Yves Cardinal, Xavier Dolan

 

Après sa trilogie des amours impossibles – J’ai tué ma mère, Les amours imaginaires, Laurence Anyways – le jeune prodige canadien s’attaque au thriller psychologique claustrophobique, sans pour autant vraiment renier ses thèmes de prédilection. Car le piège dans lequel s’enferme Tom – et avec lui un spectateur tétanisé –, ce syndrome de Stockholm qui l’empêche de fuir la tornade de testostérone qu’est Francis, n’est autre que celui d’un deuil amoureux si violent qu’il précipite sa victime vers la folie.

Le suspens, véritablement intenable, découle autant du scénario que de la musique oppressante de Gabriel Yared et  de la mise en scène volontairement et exagérément dramatique, citant ouvertement les chefs d’œuvre d’Hitchcock : plan derrière un rideau de douche (Psychose), poursuite dans un champ de maïs (La Mort aux trousses). Xavier Dolan, 24 ans, signe le cauchemar de l’année.

 

 

Tom à la ferme, de  Xavier Dolan (Sortie le 16 avril)

Publié en partenariat avec le magazine ALIBI.

Comments are closed.